Yamoussoukro et la région Baoulé

Originaire de la Côte d’Ivoire, je pense que je faisais partie de cette catégorie de personnes pour qui visiter la Côte d’Ivoire se résume à Abidjan. Et à ses banlieues balnéaires proches style Grand Bassam et Assinie. J’avais l’habitude de rentrer à Abidjan pour les vacances mais je me contentais de rester sur ma chère capitale ou à la rigueur à 2h de route maximum.

Pour cette fois-ci, j’étais plus que décidée à briser ce cliché chez moi ! Mais ce qui me motivait par dessus tout c’était de pouvoir faire découvrir mon pays à mon super compagnon de voyage 😉

Pour rappel, notre séjour en Côte d’Ivoire se disposerait sur deux périodes :

  • Pour la 1ère semaine, nous serions en road trip avec des guides* !  Le trajet serait AbidjanYamoussoukroBouake (Pause déjeuner) – Korhogo et sa régionSan Pedro – Grand Bereby – Abidjan. Ceci nous permettait de visiter à la fois le Centre, le Nord et le Sud Ouest du pays.
  • Pour la 2e semaine, nous ferons un focus sur Abidjan et les villes proches de la région Sud Est : Abidjan, Assinie, Grand Bassam.

Notre planning en tête, les vaccins à jour, les valises bouclées et surtout la carte du pays téléchargée via la meilleure des applications GPS, nous étions plus que parés! Jusque là, nous ne savions pas encore que nous étions partis pour expérimenter la Zen Attitude et la relativité haha !

BIENVENUE EN CÔTE D’IVOIRE !

Je vous épargne les moindres détails de toutes les galères que j’ai eues pour ce voyage ! L’avion qui prend 2h de retard au départ (et donc à l’arrivée), nos bagages récupérés 2h30 plus tard, un départ d’Abidjan le lendemain pour le road trip initialement prévu pour midi mais qui se fera à…16h, l’après midi sur Yamoussoukro ratée et donc reportée au lendemain mais de manière hyper rapide sinon un retard complet sur toute la durée du planning… BREF !

Assez de désagréments mais nous étions motivés, rien ne nous découragerait pour ce road trip.

On y va pour la 1ère étape ? GO !

YAMOUSSOUKRO

Yamoussoukro encore appelée « Yakro » dans le langage ivoirien est la capitale politique de la Côte d’Ivoire. Grâce à l’autoroute du Nord, Yakro est facilement accessible d’Abidjan en 2h de route.

Que faire à Yakro ?

Comme choses à faire et à voir, il y a ce que j’appelle les 4 points cardinaux de la ville : la Basilique Notre dame de la paix, la Fondation Félix Houphouët Boigny, l’Hôtel Président, la Présidence avec son lac aux caïmans. Petit moyen mémo technique assez connu pour mémoriser ces sites : chacun commence par les initiales du 1er Président. P.F.H.B. facile non ? ^^

La Présidence

Pour les civils, La Présidence a un accès assez difficile. Il faut avoir une autorisation délivrée par la préfecture de Yamoussoukro. L’ancien Président Houphouët Boigny étant originaire de cette ville, la Présidence renferme son village, plusieurs résidences, son caveau et d’autres éléments certainement gardés secrets. Nous n’avons pas pu y aller étant donné que nous n’avions pas demandé d’autorisation au préalable mais j’espère qu’un jour ce sera possible 🙂

Juste devant l’entrée de la Présidence, il y a le Lac aux caïmans. C’est un lac artificiel installé sur demande de l’ancien Président et qui longe le site comme une clôture. Je n’ai pas osé aller m’aventurer de très près, mais en restant sur le trottoir à côté, avec un peu de chance vous pourrez en apercevoir même si leur nombre a diminué depuis l’époque du Président.

Lac aux caïmans, Yamoussoukro, Côte d'ivoire
Lac aux caïmans, Yamoussoukro, Côte d’ivoire

Lac aux caïmans, Yamoussoukro, Côte d'ivoire
Lac aux caïmans, Yamoussoukro, Côte d’ivoire

L’Hôtel Président

L’Hôtel Président reste un hôtel comme un autre. Sa particularité réside dans son architecture et aussi le fait qu’il reste le seul vrai hôtel de luxe de Yamoussoukro construit depuis la présence de l’ancien Président.

Malheureusement, vu le planning serré que nous avions dû au retard accumulé, je n’ai pas pu avoir une photo du lieu. Mais une petite recherche sur le net pourra satisfaire les plus curieux 😉.

La Fondation Félix Houphouët Boigny

La Fondation est un site sous la tutelle de l’UNESCO. Elle abrite de grands événements politiques tels que les conférences, les investitures, les rencontres politiques, les galas etc…

La Basilique Notre-Dame de la paix

La Basilique Notre-Dame de la paix ! Ma préférée !! Je pourrais la visiter dix mille fois que je resterais toujours aussi émerveillée ! Notre petite fierté ivoirienne étant donné que la Basilique de Yamoussoukro est LA PLUS GRANDE AU MONDE. (Eh oui, plus grande que la Basilique St Pierre du Vatican). Elle est un peu moins connue du monde entier vu la faible publicité qui y est faite mais pour nous, ivoiriens, elle reste un symbole de notre patrimoine.

Basilique Notre Dame de la Paix, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire
Basilique Notre Dame de la Paix, Yamoussoukro, Côte d’Ivoire
Basilique Notre Dame de la Paix, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire
Basilique Notre Dame de la Paix, Yamoussoukro, Côte d’Ivoire
Basilique Notre Dame de la Paix, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire
Basilique Notre Dame de la Paix, Yamoussoukro, Côte d’Ivoire

Pour visiter la basilique, comptez environ 2h avec des guides présents sur place qui vous expliquent dans les moindres détails les différentes particularités de l’édifice. On y découvre par exemple que le sol de la Basilique est couvert de marbre, que certaines statues ont été faites en seulement deux à trois mois avec du bois pur ivoirien comme l’Iroko, le Tek, que tous les vitraux possèdent au total plus de 5000 nuances de couleur etc… En clair, la Basilique est un must-do 😝

Basilique Notre Dame de la Paix, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire
Basilique Notre Dame de la Paix, Yamoussoukro, Côte d’Ivoire
Basilique Notre Dame de la Paix, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire
Basilique Notre Dame de la Paix, Yamoussoukro, Côte d’Ivoire
Basilique Notre Dame de la Paix, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire
Basilique Notre Dame de la Paix, Yamoussoukro, Côte d’Ivoire

Vous en ressortirez juste tout aussi émerveillés que nous face à tant de grandeur, de calme et de spiritualité qui s’y dégagent.

En plus de ces sites principaux, il y a aussi l’université INPHB qui est magnifique avec ses différents campus. En principe Yamoussoukro se visite très rapidement, un aller retour pour une journée complète sur place est largement suffisant 🙂 Mais sinon vous pouvez également pousser plus loin la découverte et faire un tour au Parc National de la Marahoue qui n’est pas très loin de la ville.

IMG_7099.jpg
Yamoussoukro et ses scènes de vie : ici des vendeuses de pain sucré en bordure de route.

 

Où dormir ?

Si vous avez les moyens, pourquoi pas l‘Hôtel Président ? 😝 Sinon Yamoussoukro regorge d’hôtels. Pour notre part nous avons logé au Royal Hôtel que je recommande à 4/5. Tout était bien dans l’ensemble. Le seul bémol a été lorsque nous avions eu une fuite de la salle de bain et que le réceptionniste nous indiquait qu’il ne pouvait rien faire vu que…tous les employés étaient rentrés chez eux. En clair, s’il te manque quelque chose dans ta chambre à partir de 20h, démerde-toi ? Mais bon, après une très belle discussion, il s’est vite ressaisi et nous a trouvé une solution 🙂 Mis à part ce seul point, l’hôtel est très bien.

Royal Hôtel, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire
Royal Hôtel, Yamoussoukro, Côte d’Ivoire
Royal Hôtel, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire
Royal Hôtel, Yamoussoukro, Côte d’Ivoire

Royal Hôtel, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire
Royal Hôtel, Yamoussoukro, Côte d’Ivoire – Vue de la terrasse sur le toit

Tarif moyen : 25 000 F CFA une chambre double. Pour infos, le petit déjeuner, qui est un petit buffet, est compris dans le tarif.

 

Où manger ?

Comme dans toute ville ivoirienne qui se respecte, les endroits pour manger ne manquent pas dans les rues. Étant arrivés assez tard, nous avons opté pour le restaurant de notre hôtel directement et c’était plutôt pas mal. Ils ont une formule à 5000 F CFA sur une sélection de plats (plat + boisson + dessert). Pour les prix à la carte, je ne me souviens malheureusement plus des tarifs mais ils étaient tous abordables.

Royal Hôtel, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire
Menus servis par le Royal Hôtel, Yamoussoukro, Côte d’Ivoire

Pour cette première étape du voyage, nous n’avions pas pu visiter tous les endroits souhaités vu le retard énorme que nous avions eu avec nos guides. Comme je ne pouvais vous laisser sans photos, celles du Lac aux caïmans et de la Fondation Félix Houphouët Boigny datent d’un précédent voyage 🙂

Après Yamoussoukro, nous reprenons le chemin vers le Nord du pays. L’avantage d’être en voiture quand on voyage c’est de pouvoir s’arrêter un peu partout où l’on veut en cours de route. Et ça j’adore ! Du coup c’est sans surprise que lorsque nous sommes arrivés près de ce camp de tisserands Baoulé* nous avons fait une petite pause culture 🙂 Les Baoulé constituent un peuple du centre de la Côte d’Ivoire et c’est vraiment agréable de regarder leurs artisans travailler. Ils travaillent manuellement le coton et tissent ces fameux pagnes traditionnels Baoulé. Ce sont des pagnes qui sont généralement utilisés par la royauté, lors de cérémonies traditionnelles ou lors de grandes fêtes telles que les mariages. Chaque peuple de Côte d’Ivoire possède ses propres modèles.

Tissus traditionnels Baoulé, Côte d'Ivoire
Tissus traditionnels Baoulé, Côte d’Ivoire
Tisserands Baoulé
Tisserands Baoulé, Côte d’Ivoire
Tissus traditionnels Baoulé, Côte d'Ivoire
Tissus traditionnels Baoulé, Côte d’Ivoire

Alors je ne saurais vraiment pas indiquer le nom de ce village parce que je ne le trouve plus sur les plans. Mais il se trouve sur l’axe Yamoussoukro – Tiebissou.

La faim se faisant un peu sentir, nous avons fait une petite escale dans la ville de Bouaké pour le déjeuner. C’est assez étrange comment pour moi toutes les villes du pays se ressemblent pour la plupart ! Peut-être qu’il faut y vivre pendant un bon moment dans chacune des villes pour cerner leur particularité mais en pleine journée, perso je n’ai vu aucune différence.

Après Bouaké, nous sortons vraiment des terres Baoulé et direction la Région des savanes.

Prochaine étape ? La région du Nord et KORHOGO, YAYY !!!

 

 


Infos pratiques :

*Baoulé : peuple du centre de la Côte d’Ivoire

  • Transports :

Abidjan – Yamoussoukro : environ 2h de trajet
Tarifs des cars : compagnie UTB
Taxis à l’intérieur de la ville : environ 200 F CFA pour les déplacements

  • Guides :

Pour tous les tracas et mésaventures rencontrés en chemin, mais surtout parce qu’ils sont sympa, je ne pourrai les recommander qu’à 3/5. Si vous souhaitez un service « tout inclus » sans trop vous casser la tête, ils feront l’affaire pour vous. Assurez-vous simplement de TRÈS bien définir le type de voiture que vous souhaitez (dans l’idéal privilégiez les 4×4 vu l’état des routes merdique du pays) et d’avoir des personnes « professionnelles » qui pourront vraiment vous expliquer l’histoire des choses culturelles que vous rencontrerez. Sinon, si vous êtes en général très débrouillards et avez l’habitude d’être sur la route comme nous, je pense que vous pouvez largement organiser votre trip tout seul.

  • Hébergement & restauration :

Royal Hotel. Tarif moyen chambre double : 25 000 F CFA (petit déjeuner compris). Dîner : formule 5000 F CFA.

A tester : les maquis et restaurants de rue sont très bons et pas chers. (Si vous avez le ventre solide :P)

Et surtout si c’est votre première fois en Côte d’ivoire, n’hésitez pas à lire le premier article pour vous préparer.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s