Découvrir la Côte-d’Ivoire : premiers pas en Terre d’Eburnie

Ah la Côte d’Ivoire, ce beau petit bijou encore méconnu du tourisme de masse. Situé en Afrique de l’Ouest, la Côte d’Ivoire s’est fait connaître du public étranger grâce à son célèbre joueur de foot Didier Drogba, son ambiance festive quelque soit la situation, son coupé-décalé qui anime les bars et clubs, ses quelques crises politiques mais surtout sa position en tant que 1er producteur mondial de cacao et d’anacarde (noix de cajou) 😉

visiterlacotedivoire
Dans les ruelles d’Abidjan

Si vous souhaitez aller au delà de «ce que tout le monde sait» et visiter ce magnifique pays hospitalier, ci-dessous quelques petites choses à savoir avant de faire le grand saut :

Avant de partir

Se renseigner sur les modalités du visa avant votre départ. Certains pays, y compris ceux de la sous région, n’ont pas besoin de visa pour se rendre en Côte d’Ivoire. Pour les français, vous avez la possibilité d’en avoir un délivré en 3 jours à l’ambassade de Côte d’Ivoire à Paris ou une version électronique à échanger à l’arrivée à l’aéroport d’Abidjan. Se renseigner sur le portail : https://snedai.com/e-visa/

Santé

Comme dans tout pays en zone tropicale, il faudra être à jour dans plusieurs vaccins : la fièvre jaune, la fièvre typhoïde, le DTP, l’hépatite A, l’hépatite B. Vaut mieux être surprotégé que pas assez, le système médical en Côte d’Ivoire n’étant pas très au point. Pour ceux qui ont une santé sensible, ne pas oublier de ramener des médicaments de base (contre la gastro, la constipation etc.). Il n’y a plus lieu de le dire mais il faut adopter une attitude saine également sur place en évitant de manger dans les endroits douteux ou boire de l’eau du robinet par exemple.

Argent

La monnaie utilisée est le F-CFA. Le jour où j’écris cet article, 1€ = 655,957 F CFA. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le coût de la vie n’est pas très bas. Sur certains éléments comme la nourriture de rue oui, mais sur une location de voiture par exemple ou une chambre d’hôtel, le prix peut très vite être équivalent à celui de Paris. Le paiement par carte bancaire n’est vraiment pas développé. Tout se fait par espèces ou paiement par mobile (système de transfert d’argent sécurisé mobile par mobile) sauf peut-être dans les hôtels de luxe d’Abidjan. Il y a pas mal de distributeurs de billets à Abidjan et également dans les grandes villes intérieures.

Réseaux et wifi

Il y a une bonne connexion Internet à Abidjan. Il y a le wifi dans la plupart des maisons et hôtels. Il y en a également dans des bus (Wibus) et des taxis. Sinon il y a la 4G. Le soucis avec les puces ivoiriennes c’est qu’elles doivent être identifiées. Du coup, il vous faut vous rendre personnellement dans une agence de téléphonie si vous souhaitez avoir une puce locale. Mais dès que vous en avez une, il suffit de la recharger régulièrement avec la somme souhaitée. Les forfaits se présentent en mode jour, semaine et mois. A titre d’exemple, un forfait de 2,5 Go se vend à 2500 F CFA (environ 4,5€) chez Orange (tarif valable 2017/2018) et peut être valable un mois. Il y a également des promotions qui peuvent doubler votre forfait, restez à l’affût.

Tourisme

La Côte d’Ivoire regorge de sites touristiques. Des villes comme Korhogo, Boundiali, Man, Yamoussoukro, San-Pedro, Grand-Bassam, Assinie sont des must-see si vous avez une longue période à faire sur place. Abidjan reste une capitale où il fait bon vivre, sortir et faire la fête. Pour des routards elle aura certainement un peu moins de charme mais elle reste le point de départ pour toute visite de la Côte d’Ivoire.
Le déplacement à l’intérieur du pays n’étant pas très propice au road trip, vaut mieux se fier à des guides ou des agences de voyage pour mieux profiter et éviter les tracasseries ivoiriennes pour touristes (arnaques, corruption, etc.).

Mais encore une fois, si vous êtes dans le style routard et assez débrouillard, vous pouvez vraiment vous en sortir sans guides. Un bon GPS disponible hors ligne (je recommande Maps.Me) et vos adresses principales pré-réservées (les hôtels par exemple) devraient vous permettre de visiter le pays sans trop de soucis.

Sécurité

Je recommanderai assez de prudence pour un premier séjour en Côte d’Ivoire. Il vaut mieux éviter certaines zones frontalières de l’Ouest (proche du Libéria) dûes à quelques attaques assez récentes.

A l’intérieur du pays, vaut mieux ne pas conduire de nuit. Déjà parce que les routes sont tellement impraticables et qu’aussi il pourrait avoir des risques d’agression.

Dans la capitale abidjanaise, il vaudrait ne pas se déplacer la nuit et seul dans certains quartiers qui peuvent être dangereux (Ex: Adjamé, Abobo…).

Après, les autres conseils sont les même que pour tout voyageur dans un pays étranger : faire attention à ses affaires, ne pas exhiber des signes ostentatoires de richesse, ne pas mettre en colère les locaux (au risque de se retrouver au milieu d’une dispute violente).

Il ne faut pas non plus tomber dans la paranoïa mais plus d’informations sur la sécurité en Côte d’Ivoire sont disponibles ici .

Transports

Pour se rendre à l’intérieur du pays, plusieurs lignes de cars existent. La compagnie la plus connue s’appelle UTB. Les différentes liaisons et leurs tarifs sont disponibles sur leur site internet.

Attention : il y a une nuance entre les « cars » et les « bus » en Côte d’ivoire). Les cars sont les « grands bus » qui sortent de la capitale abidjanaise, et les bus…sont les bus qui circulent uniquement dans la capitale. 🤣

Pour se déplacer à Abidjan, il y a énormément de possibilités : des taxis communs (appelés « woro-woro » ou « warren »), des taxis privés, des bus, des VTC (parmi les compagnies les plus connues TaxiJet et AfriCab ). L’avantage des taxis communaux c’est qu’ils peuvent vous prendre et vous déposer n’importe où vous le souhaitez.

En vrac

  • Les ivoiriens sont pour la plupart accueillants, chaleureux, curieux et ouverts au partage. Certains peuvent être « intéressés ». A vous de bien évaluer la situation lors de vos échanges avec les locaux.
  • Plusieurs dialectes sont parlés dans le pays mais la langue principale reste le français. Très peu de personnes, voire très très peu parlent l’anglais. Il y a un langage de rue qui subsiste et énormément d’expressions qui peuvent ne pas être comprises par les touristes. A premier abord, vous pouvez avoir un peu de mal à comprendre ce qui se dit autour de vous.
  • Visiter le pays en tant que touriste c’est top, mais si vous partez avec des locaux c’est encore mieux !
  • Les ivoiriens adorent le bien-vivre : manger et faire la fête. N’hésitez pas à aller dans des restaurants en plein air ! Ceci vous permettra de vous mélanger avec la population et de vivre une expérience locale.
  • La nourriture de rue reste la meilleure, à mon humble avis. Il faudra quand même faire attention à l’hygiène de certains endroits.
  • Pour voyager à l’intérieur du pays, pour les aventuriers évidemment, il serait préférable d’avoir de grosses voitures solides (du type 4×4) vu l’état (catastrophique) des routes.
  • Tout est question de négociations sur les marchés. N’hésitez pas à négocier les tarifs d’autant plus que dès le moment où les vendeurs se rendent compte que vous êtes étrangers, les prix peuvent passer du simple au double.

On the road !

Depuis mon installation en banlieue parisienne il y a quelques années, je retourne en moyenne toutes les deux années pour les vacances de fin d’année. Cette année-là, j’ai embarqué avec moi mon super compagnon de voyage qui ne manque (presque) pas une occasion de me suivre dans mes folles aventures.

Sauf que, même s’il est vrai que je suis d’origine ivoirienne, j’affirme avec un peu de regret ne pas du tout connaître mon pays.

Après plusieurs recherches sur le net (Facebook surtout) pour trouver des agences de voyage, j’ai opté pour une plus «actuelle». Quelques prises de référence avant, des devis, et me basant sur leur réactivité et la compréhension de mon trip, le choix s’est tourné vers le Carnet du Voyageur. Si je devais accorder une note, ce serait un 3/5. Vous comprendrez pourquoi en lisant le reste des articles ;).

Le Carnet du Voyageur, c’est un groupe de voyageurs bénévoles ivoiriens, qui passionnés par les voyages et partants pour le planning que j’avais en tête pour un road trip ont accepté de nous servir de guides. Après près d’un mois de discussion avec les principaux représentants Gillian et Petula, les derniers détails pour le voyage étaient réglés : le véhicule, les hôtels, l’essence, la nourriture et les imprévus financiers.  Malheureusement, pour l’une des villes à visiter l’aéroport était en travaux et pour l’autre il n’y avait plus de place étant donné que nous étions à l’approche des fêtes de fin d’année. Du coup le road trip prendrait tout le sens du terme et, vu l’état des routes du pays cette aventure allait être très mouvementée !

Au vu de la diversité tant dans la culture ivoirienne que dans son paysage, nous avions choisi de visiter quelques sites principaux pour ces deux semaines. La première semaine serait consacrée à visiter (avec les guides):

  • Le Centre avec comme base Yamoussoukro
  • Le Nord avec Korhogo
  • Et le Sud Ouest avec San Pedro.

Pour la deuxième semaine, nous resterons en famille et nous visiterons essentiellement le Sud-est. Cette zone étant relativement proche d’Abidjan et ayant l’habitude, je me chargerais de faire la visite de Grand-Bassam et Assinie à mon compagnon sans guides.

Avant de choisir vos guides, n’hésitez pas à tous les challenger et à prendre le meilleur rapport qualité/prix. Les agences de voyage ne manquent très certainement pas au pays ! Par contre, petit conseil : vérifiez très bien l’état de la voiture que vous utiliserez, cela vous évitera des désagréments en chemin. Assurez vous également d’avoir de vrais «guides» dans tous les sens du terme, qui sauront vous expliquer chacun des éléments que vous croiserez en chemin et qui font la particularité de la Côte d’Ivoire sinon autant louer une voiture avec un chauffeur, cela reviendra au même.

Bon, assez parlé !  En attendant que je vous raconte en détail le road trip dans les articles suivants, je vous laisse un aperçu du voyage ci-dessous 🙂

Trop hâte ! ☺️

 

Ps : Il y a énormément de choses à savoir avant un premier voyage en Côte d’Ivoire. Du peu que je me souvienne, je vous donne quelques bases. Après si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas 😉

 


Réalisation et montage de la vidéo : Samuel Ouedraogo. Il a fait un exploit vu la pauvre qualité des rushs fournis 😅

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s