Sur le chemin des Incas – Vallée Sacrée

Le Pérou restera pour moi l’un des plus beaux voyages que j’ai pu faire jusqu’à présent. Certes j’étais déjà allée au Portugal (Porto et Lisbonne) en solo pendant 4 jours mais je suis restée dans ce contexte encore de city-trip : pas très loin de Paris, juste un long week-end où l’on profite pour se balader dans les rues portugaises à flâner ici et là. On ne ressent pas de dépaysement total dans ces trips.

Le Pérou du coup a été pour moi ce que je considère comme mon premier voyage solo. Ce premier voyage qui change la donne dans une vie, qui devient un véritable déclic quant à la découverte de sa passion. Ce voyage en terre inconnue a été juste émerveillant. Faire le trajet de Cusco jusqu’au Machu Picchu, en passant par la Valle Sagrado (Vallée sacrée) m’a fait littéralement voyager dans le temps.

Je pense que c’est à partir de là que j’ai eu cette soif de découvrir le monde, d’aller aux quatre coins du globe et de voir de mes propres yeux toutes ces merveilles cachées dans ces différentes cultures. Mais bref, comme une image vaut mille mots… je vous laisse voir un aperçu de mon voyage 🙂

Cusco, ancienne capitale de l’empire Inca

 

Pour ce voyage au Pérou, j’ai commencé par Lima, la capitale. 4 jours plus tard, j’ai pris un vol pour Cusco. C’est le moyen de transport le plus rapide lorsqu’on a que quelques jours devant soi.

Cusco c’est l’ancienne capitale de l’empire Inca. ici quand on arrive, il faut être mentalement préparé car on est à près de 3400m d’altitude ! Autant dire qu’on s’essouffle très vite au moindre effort. Ce qui est conseillé, c’est de consommer les feuilles de coca. On en trouve sous formes de bonbons ou d’infusion : le mate de coca. Le gout est assez relatif, mais on s’y habitue très vite 🙂

Cusco, c’est limite un passage obligé pour aller au Machu Picchu. Certaines personnes préfèrent faire ce voyage via des tours opérateurs, des moyens de transports plus locaux (combinaison bus et train) ou même encore par des trekkings de plusieurs jours.

IMG_2320
Cuzco, Pérou

De mon côté j’ai opté pour une option plus locale. un peu risquée mais que je n’ai absolument pas regretté. A mon arrivée à l’aéroport de Cusco, le but était de prendre un taxi jusqu’à une agence de voyage quelconque, toutes localisées dans le centre-ville et ensuite de faire la version « tour opérateur » jusqu’au Machu Picchu.

IMG_2319
Cuzco, Pérou

Pour le choix de mon taxi, après avoir évité plusieurs chauffeurs qui me sortaient des prix exorbitants, j’ai pu trouver un chauffeur d’un certain âge, assez avenant qui me proposait exactement le même tarif que m’avait au préalable conseillé mon amie péruvienne. Alfonso*, le chauffeur était hyper sympa et surtout très ravi de pouvoir faire découvrir son pays à une étrangère venue de si loin. En lui annonçant que je partais à la recherche d’un tour opérateur, il m’a proposé de me faire vivre mon expérience au coeur du pays Inca de manière assez exceptionnelle :  nous ferions un road trip tous les deux avec son taxi ! Au début je l’avoue j’étais un peu stressée à l’idée de voyager toute seule avec un parfait inconnu, mais c’était peut-être l’insouciance de mes 25ans approchant ou la folie de me dire que rien ne pouvait m’arriver dans un pays où 90% de la population était catholique mais ça a été un mélange de tout.

Whatever, sur un brin de folie j’ai dit OUI !  Le montant fixé était d’environ 90€ (au lieu de 150€ avec les agences de voyage de l’époque). Le tarif comprenait tout le trajet entre Cusco et Ollantaytambo, les visites, les arrêts dans les villages que je souhaiterais dans la Valle Sagrado. Le trajet entre Ollantaytambo et le Machu Picchu se faisant en train, il reviendrait me chercher deux jours plus tard pour le trajet retour entre Ollantaytambo jusqu’à mon auberge de jeunesse à Cusco.

Qui refuserait dans le fond d’avoir un guide privé pour si peu cher ? 😎

Dans la Vallée Sacrée des Incas

 

Mon chauffeur, Alfonso, est venu me chercher très tôt le lendemain matin. Nous aurions à traverser des villes telles que Chinchero et Urubamba avant d’atteindre Ollantaytambo.

Pour notre première escale, nous sommes descendus dans une coopérative tenue par une communauté indigène de Chinchero. Vêtues de leurs belles tenues traditionnelles, quelques femmes vous expliquent le procédé de fabrication de ces fameux tissus péruviens colorés et si facilement reconnaissables. Etant donné que c’est une petite coopérative, j’ai préféré acheter quelques-uns de mes souvenirs directement avec elles. A noter que c’est dans cette région (Cuzco y compris) que j’ai trouvé les objets traditionnels les plus beaux.

IMG_1985
Tenue traditionnelle péruvienne – Cordillère des Andes

Les colorants sont faits à partir de produits naturels. Par exemple la couleur violette est tirée à partir d’un extrait de…maïs !

IMG_1973
Visite d’un village artisanal – Entre Cusco et Ollantaytambo
IMG_1983
Produits naturels servant à colorer les tissus. Je reste toujours épatée par le maïs violet 🙂
IMG_1982
Produits finis. Ils sont super colorés c’est fou !

 

Pendant le trajet dans la Vallée, Alfonso me racontait tout un tas d’histoires et de légendes sur le peuple Inca. Franchement j’étais ravie d’être tombée sur lui pour ce premier voyage solo. C’était le parfait compagnon de voyage 🙂

Pour se dégourdir les jambes, nous avons fait une petite pause sur une petite aire mais très agréable avec le paysage de montagne environnant. C’est une aire assez sommaire pour permettre aux voyageurs de se reposer, aller aux toilettes, faire un petit marché artisanal mais surtout de profiter de la vue. Quelle a été ma surprise lorsque j’ai vu qu’il y avait des petits lamas ! Depuis le temps que j’attendais d’en voir un 🙂

IMG_2000
Dans la Vallée sacrée
IMG_2001
Aire de repos, dans la Vallée Sacrée
IMG_2006
Ils étaient trop beaux…
IMG_2009
La curiosité ^^

L’avantage quand on fait un trajet en mode privé, c’est vraiment de pouvoir s’arrêter n’importe où et n’importe quand. Ces petites pauses permettent vraiment de découvrir des endroits qui pour le coup peuvent être assez atypiques. J’ai pu faire une visite dans un petit musée, le Musée Inkariy, dans la Vallée sacrée qui pour le coup avait des objets d’art très beaux.

 

IMG_2256
Museo Inkariy
IMG_2257
Museo Inkariy – (Oui j’ai aussi été surprise par l’ampleur de ce qu’il tenait par la main :P)

 

IMG_2259
Spécialité péruvienne : le « Cuy » (cochon d’inde). J’aime bien la nourriture en général mais pour le coup je n’ai vraiment pas eu le courage de tester ce plat.
IMG_2281
Dans la Vallée Sacrée
IMG_2262
Dans la Vallée Sacrée
IMG_2278
Dans la Vallée Sacrée

Toujours dans la Vallée, nous avons continué jusque Urubamba, une très petite ville paisible. J’ai été complètement sous le charme de leurs taxis locaux appelés « Taxi-cholo« . A priori, grâce à leur petite structure, ils étaient très pratiques pour circuler sur des routes de montagne.

IMG_2019
Taxi-cholo, Urubamba, Pérou

A Urubamba, nous avons fait une escale dans un petit atelier de fabrication de Chicha, une bière andine assez connue au Pérou et dans d’autres pays tels que la Colombie, le Vénézuela etc. Au Pérou on l’appelle aussi la Chicha de Jora. 

IMG_2030
L’atelier familial de notre hôtesse
IMG_2031
la Chicha de jora de base à gauche, à droite (verre rouge) une version avec de la fraise en plus
IMG_2032
Variétés de maïs

 

Après Urubamba, nous reprenons le chemin direction Ollantaytambo.

Ollantaytambo, dont le nom signifie « L’auberge d’Ollantay » (le nom d’un guerrier) est une ancienne forteresse Inca. Elle a été le siège de grands combats entre les Espagnols et les Incas. Une fresque à l’office du tourisme présente l’histoire de la forteresse avec la victoire de la résistance des Incas grâce à un noble du nom de Manco Inca. Qu’on le veuille ou non, on est submergé par l’histoire à Ollantaytambo et on ne peut vraiment pas s’empêcher d’avoir des détails sur l’origine des ruines de la forteresse et de son architecture.

IMG_2054
La résistance des Incas
IMG_2036
Dans les ruelles d’Ollantaytambo
IMG_2039
Porte typique des maisons d’Ollantaytambo
IMG_2062
Wiracocha, messager de Viracocha, dieu créateur dans la mythologie Inca
IMG_2093
Ancien palais Inca. il ne reste que des ruines actuellement mais c’est encore impressionnant des voir les différentes pièces et chambres encore très bien tracées…
IMG_2089
Des ruines du palais
IMG_2081
Encore des ruines, je ne me souviens plus du tout si l’eau était potable par contre mais en tout cas elle est de source et il y en a dans toute la ville
IMG_2033
Si vous avez une petite faim, à tester : Anticuchos con papas. Des brochettes de viande et de la pomme de terre

 

Quelques heures de balade plus tard, j’embarquais dans un super vieux train, le Perurail en direction du village au pied du Machu Picchu : Aguas Calientes.

La suite dans le prochain article 😉

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s